Esprit étendu et extelligence en pensée visuelle

Sketchnote par Émilien Ponçon

“Les livres agissent même quand ils sont fermés ” Christian Bobin

L’esprit étendu est une théorie selon laquelle la pensée ne se déroule pas seulement dans notre tête mais souvent en couplage avec des supports externes facilement accessibles tels que papier et crayon, ardoises , bouliers, affichages, livres de référence, ordinateurs ou encore smartphones.
L’extelligence ,quant à elle, s’intéresse à l’influence sur la pensée de la culture partagée par un groupe et véhiculée par des contes, légendes, narrations.
Ces deux notions interpellent la pratique de la pensée visuelle qui cherche à matérialiser la pensée sous forme de supports visuels pour améliorer la pensée individuelle et collective.
Nous allons explorer ici l’esprit étendu, l’extelligence et leurs apports qui éclairent la pratique de la pensée visuelle.

Dans un document fondateur, The Extended Mind,  publié en 1998, le philosophe britannique (spécialisé dans la cognition) Andy Clark et le mathématicien et philosophe australien David J.Chalmers posent les bases de la théorie de l’esprit étendu.  Ils s’intéressent de près au rôle de l’environnement dans les  processus cognitifs et s’appuient sur la notion d’externalisme actif selon laquelle les données extérieures ont un rôle significatif dans les processus cognitifs de chacun.

Selon Clark et Chalmers, cette aptitude de notre esprit à s’étendre et à utiliser des supports extérieurs serait même une des raisons du succès évolutif de l’espèce humaine.

L’environnement immédiat et les objets qui nous entourent influencent donc notre manière de pensée. Des personnes souffrant d’amnésies graves peuvent par exemple maintenir une certaine autonomie grâce à des appareils électroniques qui leur font des rappels.

Autre exemple, si on vous demande de calculer une multiplication complexe, l’option de poser l’opération par écrit ou d’utiliser une calculette sera choisie par plus d’un. Car ainsi la tâche sera réalisée plus facilement.

De l’esprit étendu à l’extelligence

L’extelligence est un terme inventé par le mathématicien Ian Stewart et le biologiste Jack Cohen dans leur livre de 1997 intitulé Figments of Reality. Ils la définissent comme le capital culturel qui est à notre disposition sous la forme de médias externes comme par exemple, légendes, folklore, comptines, livres, cassettes vidéo, CD, etc.. Ils opposent l’extelligence à l’intelligence, c’est-à-dire aux connaissances et aux processus cognitifs du cerveau.

Le mathématicien Ian Stewart élargit plus tard la définition de l’extelligence, dans un ouvrage publié en 2005,  pour impliquer “la connaissance interactive et collective qui est partagée par une culture d’êtres intelligents et communicatifs”.

Implications pour la pensée visuelle

La pensée visuelle et les nombreuses méthodes qui y sont liées trouvent un appui de taille dans la théorie de l’esprit étendu et dans celle de l’extelligence. Il est le plus souvent admis auprès des praticiens de la pensée visuelle que faire appel à des supports visuels présents dans l’environnement immédiat favorise non seulement l’analyse, la compréhension mais aussi la mémorisation de ce qui est visualisé, tant sur le plan individuel que collectif.
Dans ce sens, la pratique de la facilitation graphique sert l’esprit étendu du groupe en créant un couplage entre les idées échangées et un support visuel stimulant la pensée collective.

Dans la pensée visuelle, la manipulation, l’usage de la main est aussi mis en œuvre pour favoriser la compréhension, notamment dans le parlé-dessiné, la schématisation, voire la prototypation rapide d’une idée, seul ou en groupe.
Manipuler pour mieux comprendre, pour mieux expliquer est d’ailleurs un des principes clés du constructionnisme proposé par le mathématicien et pédagogue Seymour Papert.
Papert parle de la construction “à la main” de modèles mentaux comme moyen de découverte et d’exploration permettant notamment à des enfants de mieux comprendre des notions abstraites.

Les travaux de Papert ont servi de base théorique pour construire la méthode innovante de résolution de problème proposée par Lego depuis le début des années 2000 et qui connaît un succès international depuis dans le monde de l’entreprise. Car dans l’univers Lego, penser c’est manipuler. Laisser traîner des Lego sur une table est comparable à y laisser traîner des idées, écrit le philosophe Tommaso Bertolotti dans son ouvrage Legosophie.

Créer des espaces qui favorisent la réussite collective

Tant la théorie de l’esprit étendu que la notion d’extelligence nous incitent à prendre conscience de l’importance de l’environnement immédiat, physique et culturel, pour façonner la pensée. Dans de nombreuses organisations, intégrer des méthodologies qui “parlent la pensée visuelle” comme le Design Thinking ou les méthodes agiles, s’accompagne d’une transformation de l’environnement physique de travail avec par exemple la mise en place d’affichages sur l’avancée des tâches ou l’habilitation de “murs d’expression” sur lesquels on peut dessiner, modéliser visuellement des situations complexes.

Les “tiers-lieux”, ces espaces de travail qui ne sont ni dans l’entreprise ni au domicile du salarié sont en train de se développer de manière spectaculaire en France et dans le reste de l’Europe. S’intéresser à l’esprit étendu et à l’extelligence pourrait contribuer à créer des espaces qui favorisent la coopération et l’innovation.

Georges Lucas, le réalisateur de films de science-fiction au succès planétaire, a créé depuis 1991 Edutopia, une fondation dédiée à l’innovation pédagogique à l’école élémentaire. On y  explore notamment l’importance de l’environnement immédiat de la classe pour favoriser la réussite des élèves. Là encore les notions d’esprit étendu et d’extelligence peuvent servir à penser des salles de classe qui favorisent la réussite des élèves.

La perspective de créer des environnements  qui, au-delà de favoriser la pensée visuelle, stimulent l’intelligence collective et la réussite, est passionnante et ouvre de nombreux horizons pour l’école, l’entreprise ou encore l’aménagement de tiers-lieux.

Sources:

Esprit étendu:

Clark, Andy, and David J. Chalmers. The Extended Mind (1998) traduction française disponible ici: https://f.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/1033/files/2014/02/traduction-clarkchalmers.pdf

Legosophie : Petite philosophie du Lego de Tommaso W. Bertolotti. PUF. 2019

Extelligence:

Stewart, Ian, and Jack Cohen. Figments of Reality: The Evolution of the Curious Mind. Cambridge UP, 1999.

Stewart, Ian. Heaven. Warner Books, 2005.

Des espaces qui favorisent la réussite

Edutopia: Why Learning Space Matters https://www.edutopia.org/blog/why-learning-space-matters-ramona-persaud

Les ateliers de Visual Mapping continuent en 2021!

Comme le montrent les images ci-dessus, les ateliers de Visual Mapping ont bien eu lieu les 11 et 12 mars derniers à Paris. Une ambiance excellente et beaucoup de motivation ont boosté la session. Nous étions au complet et la prochaine édition est confirmée pour les 7 et 8 juin prochains.

Sketchnoting, cartes mentales, pensée design, approche Lego, techniques de facilitation graphique, et d’autres techniques visuelles ont été au coeur des activités et des échanges. Toutes ces méthodes constituent une véritable bibliothèque d’outils visuels  prêts à être utilisés dans une grande diversité de situations.

  • Apprendre à dessiner des icônes

Si vous souhaitez apprendre à utiliser ces techniques dans un climat d’échanges et d’ouverture, vous pouvez demander à recevoir en complétant le rapide formulaire ci-dessous.

 

 

 

 

 

Milanote: des tableaux à idées clairs et créatifs

Venu d’Australie,  Milanote est un outil visuel collaboratif qui va nous permettre de créer et partager des tableaux à idées facilement et rapidement. Il favorise le travail dans une approche Design Thinking. Découvrons-le ici.

Déjà utilisé professionnellement par les créatifs de Google, Philips, Apple, Netflix et autres entreprises innovantes Milanote facilite la collecte, organisation et la mise en commun des idées/ressources de Design, d’inspirations, de petits blocs de connaissance. Disposant de dizaines de modèles pour la gestion de projets créatifs, la le Mind Mapping, le Storyboard, le Mood Board et plus en encore, sa vocation est collaborative.

Une fois un tableau créé, on peut le garder confidentiel, le rendre public ou l’incruster dans un site Web (voir l’incrustation ci-dessous du tableau que j’ai réalisé pour préparer ce billet)

Tableau incrusté: vous pouvez utiliser la souris pour vous déplacer dans le tableau:

 

Les principales fonctionnalités

De manière simple et fluide on ajoute des notes, des photos, des PDFs, des vidéos, des listes de tâches à faire, des commentaires que les membres invités peuvent écrire. Chaque tableau collecte ainsi des idées, des ressources pour un projet  créatif. Une fois créé, le tableau peut être mis en ligne, partagé pour édition collaborative ou encore téléchargé au format image ou PDF.

Milanote est disponible comme application Web pour être utilisé via un navigateur web, on peut aussi choisir de se servir de l’application pour iOS et Android. Les tableaux se synchronisent automatiquement entre les dispositifs mobiles et la plateforme Web.

 

Les tarifs

Une version gratuite permet de créer autant de tableaux que l’on veut mais est limitée à l’usage de 100 éléments (notes, images, liens, listes…) et à 10 importations de documents. Pour accéder à une version illimitée il faudra compter sur un abonnement mensuel d’une dizaine d’Euros. Cette version permet aussi la recherche de termes précis entre les notes d’un tableau. Enfin, pour une équipe de jusque dix  personnes, en version illimitée, le tarif sera d’une cinquantaine d’Euros.

Conclusions

Cet outil visuel m’a causé une bonne impression, de fluidité et de simplicité pour collecter les idées. Le fait de synchroniser les tableaux entre la plateforme Web et l’application sur mobile en fait une très bonne solution de prise de notes visuelle et collaborative. Je pense que Milanote est aussi très utile pour créer des diagrammes illustrés, des cartes mentales et conceptuelles. Cela vaut la peine d’essayer!

Démarrez 2021 en cultivant vos compétences visuelles

Les ateliers de Visual Mapping: voici une nouvelle édition, qui aura lieu en ligne les 28 et 29 janvier prochains. Pour la troisième fois consécutive, la modalité en ligne a été choisie pour mieux s’adapter aux mesures actuelles de distanciation.

Alors que plusieurs millions de personnes de par le monde ont commencé à utiliser le mind mapping, nous assistons à une explosion de la pensée visuelle dans le management, la formation professionnelle, la pédagogie, l’innovation, le coaching….

Au-delà du mind mapping, le visual mapping met en relation plus d’une dizaine de méthodes et techniques (carte heuristique, design thinking, sketchnoting, storyboard, …)  pour  améliorer ses pratiques seul ou en équipe, pour organiser sa pensée, lancer un projet, mieux animer une réunion, booster sa motivation, réussir une présentation, prendre des notes, prioriser son travail.
Que vous soyez manager, formateur, professeur, chercheur, entrepreneur, coach ou simplement passionné par les techniques visuelles, ces ateliers vous permettront d’élargir vos compétences en pensée visuelle dans un esprit d’échange, d’innovation et de créativité.
Si vous êtes intéressés et souhaitez recevoir plus de détails, accédez à cette page.

Les ateliers se déplacent chez vous!

Après plus de 700 personnes formées et plus de 200 facilitateurs certifiés, les Ateliers de Visual Mapping continuent, cette fois-ci en ligne, cet automne. C’est aussi le cas pour la formation Pensée Visuelle en Éducation, en collaboration avec le Centre pédagogique Le Vif du Sujet de Montpellier.
————————————————————-
Pour vous garantir la tenue de la formation en cette période sanitaire incertaine, nous vous proposons exceptionnellement ces formations à distance. Le programme, les contenus, restent les mêmes!
————————————————————
Les exercices pratiques ont été adaptés à la modalité en ligne. Ce n’est pas pas du e-learning automatisé mais du live en petit groupe sous forme de classe virtuelle avec votre formateur qui anime en direct (et avec des exercices pratiques).
————————————————————
L’avantage, c’est que vous n’avez pas à vous déplacer et que vous participerez dans un groupe de maximum 10 personnes afin de favoriser les interactions avec le formateur et avec les autres participants.
————————————————————
Ces ateliers ont bénéficié d’un feedback exceptionnel ces dernières années, comme en témoignent les nombreux témoignages.
————————————————————
Pour recevoir le programme détaillé et les tarifs, il suffit compléter le petit formulaire ci-dessous.
————————————————————

Au plaisir de se retrouver en ligne pour les ateliers!

Encore quelques places pour les ateliers de juin

Le mois de juin approche et il reste encore quelques places pour les ateliers de visual mapping à Paris. Avec plus de 600 personnes formées, les ateliers de visual mapping représentent une excellente façon de s’approprier ou d’approfondir les meilleures techniques et méthodes de pensée visuelle pour cultiver votre leadership créatif, innover et gagner en efficacité.

Avec un format à la carte, une à deux journées selon vos besoins, les ateliers vous feront avancer avec force dans la réalisation de vos objectifs et projets.

Pour recevoir les informations détaillées, complétez ce formulaire et nous vous les enverrons.

 

Le sketchnoting comme outil de communication en entreprise

C’est une des tendances actuelles:  l’utilisation croissante du sketchnoting en communication d’entreprise. Voici quelques exemples concrets à découvrir.

Au-delà de la prise de notes, le sketchnoting se révèle pertinent pour enrichir la communication, tant interne qu’externe pour l’entreprise. Celle-ci est influencée par la transformation digitale, la montée des méthodes agiles et l’arrivée de jeunes professionnels porteurs d’une culture digitale et visuelle.
Un style de communication plus informel, plus visuel, plus synthétique, voire même ludique émerge et se consolide dans les organisations. Découvrons ici les quelques exemples.

Présenter son entreprise

La sketchnote ci-dessus, que j’ai eu l’opportunité de réaliser au format digital et imprimée sur un papier-carton, est mise à disposition des visiteurs à l’entrée du site industriel Sanofi d’Aramon, près d’Avignon. Elle a pour vocation de présenter de façon synthétique le site industriel, son personnel, sa production, ses principes de qualités, ses valeurs, son système de Lean Management, son engagement pour l’environnement et la santé des patients. Comme la plupart des sketchnotes d’entreprise présentées ici, elle a une dimension heuristique et narrative, a pour vocation d’être parcourue de manière non-linéaire et à être éventuellement racontée comme un histoire.

L’autre exemple, ci-dessous, est une sketchnote de présentation de l’entreprise Flyaway, spécialisée dans l’innovation éducative. Cette sketchnote a été, dans un deuxième temps, transformée en une courte vidéo. Les couleurs de la charte graphique de Flyaway, le style ludique et optimiste véhiculés dans sa communication ont largement influencé la réalisation de cette sketchnote.


Accompagner des présentations pendant un évènement

La sketchnote ci-dessus est une synthèse de 15 sketchnotes réalisées pendant les quatre jours de l’évènement récent l’Usine Extraordinaire, à Paris, en novembre dernier. Dans l’espace Sanofi dédié à l’univers de l’invention, des experts spécialisés dans l’injection, les biotechnologies, les vaccins, les maladies rares, sont venus parler au grand public. Les sketchnotes étaient ici réalisées en direct, par moi-même, et projetées sur des écrans répartis autour du public. Elles appuyaient le propos des experts dans un langage plus simple, imagé, afin de reformuler de manière très accessible ce qui était présenté.

Expliquer l’empreinte d’un grand site industriel

Dernière sketchnote présentée ici, voici une représentation de l’empreinte territoriale du site industriel Sanofi d’Aramon, dont nous avons déjà parlé plus haut. Fruit de nombreux échanges avec le service de communication du site, elle a pour vocation d’inviter à découvrir les différentes facettes de l’apport du grand site industriel qui fournit des médicaments au quotidien pour 10 millions de patients: sur la société, sur l’environnement et sur l’économie. La dimension narrative est ici particulièrement présente, nous sommes immergés de façon globale dans le storytelling de l’usine, avec ses symboles, ses mots-clés et ses messages essentiels.

En conclusion…
Le sketchnoting en entreprise était déjà au coeur de notre ouvrage collectif “Travailler avec le sketchnoting“.
Aujourd’hui, c’est avec satisfaction que nous constatons que cette technique fait son chemin dans les organisations.
Il ne s’agit pas d’une mode mais plutôt d’une évolution qui fait écho à la transformation digitale et à l’arrivée de nouveaux professionnels. Imparfaite, émotionnelle, créative, la sketchnote est avant tout humaine et cultive la simplicité. Elle se différencie et complète la présence de plus en plus significative des visualisations de données générées par la machine à partir du big data.
Si vous souhaitez apprendre à créer des sketchnotes visuellement impactantes et à cultiver vos compétences visuelles, vous pouvez participer à une prochaine édition de nos ateliers de visual mapping.

Et la lumière fut

Une lecture indispensable

Jacques Lusseyran était un résistant français, écrivain et professeur d’université. Devenu complètement aveugle à l’âge de huit ans, il co-fonde un groupe de résistance en 1941, Défense de la France, qui publie un journal clandestin.

Il est arrêté en 1943 et déporté au camp de Buchenwald. Il sera libéré en avril 1945. Lusseyran devient ensuite professeur de philosophie et de littérature à l´École Normale Supérieure de Saint-Cloud et à l’Université de Cleveland, aux États-Unis.

Il trouve la mort dans un accident de la route à l’âge de 47 ans.

Son ouvrage autobiographique “Et la lumière fut” est un livre essentiel, non-seulement pour découvrir une philosophie de la vie positive, un destin exceptionnel, mais aussi pour tous ceux qui s’intéressent à la pensé visuelle.

En effet, Jacques Lusseyran nous invite à découvrir le regard intérieur.

Pour lui, la vision ne passe pas seulement par les yeux, l’auteur perçoit la lumière comme un ressenti, une émotion, un état de conscience.

Il construit une image intérieure de toute situation. Il nous parle aussi des recherches sur la perception visuelle extra-rétienne menées par l’académicien français Jules Romain. Passionnant.

Au final, je vous recommande chaudement ce livre, tant sur la plan de l’éthique, du témoignage que sur le plan de la réflexion sur la pensée visuelle intérieure.

L’importance croissante du visuel pour l’entreprise

Une étude récente, réalisée sur  4500 employés dans 6 pays dont la France, révèle à quel point la communication visuelle devient de plus en plus cruciale pour les entreprises aujourd’hui.

Publiée récemment sur le blog de Techsmith, cette étude a porté sur des employés qui travaillent en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, au Canada, aux État-Unis et en Australie.

En voici quelques conclusions:

  • Les “millennials” (ou “génération Y” ceux qui sont nés entre 1980 et 2000) ont deux fois plus de probabilité de faire usage de la communication visuelle que les “baby boomers” (ceux qui sont nés entre 1946 et 1964)
  • Plus des deux-tiers des millennials affirment comprendre plus rapidement l’information lorsqu’elle est présentée visuellement, avec des images, photos, vidéos ou graphiques.
  • La productivité des employés augmente lorsqu’ils utilisent des informations visuelles pour travailler.
  • Près de la moitié des millennials interrogés trouvent que la communication de leur entreprise est obsolète.

Nous constatons selon cette étude, que l’utilisation de visuels pour communiquer en entreprise est essentiel pour faciliter le travail des jeunes professionnels et la productivité en général.

Souvent la communication visuelle et l’usage des outils visuels sont favorisés par la transformation digitale, les responsables de l’innovation et l’implantation des méthodes agiles. Autrement dit, le visuel est un des éléments clé du changement, de l’innovation et de la réussite des entreprises aujourd’hui.

Vidéo: XMind pour iOS

Voici une courte vidéo qui décrit les principales caractéristiques de la dernière mise à jour d’XMind pour iOS (iPad et iPhone).

Une mise à jour qui permet de créer facilement et rapidement des cartes mentales ainsi que plusieurs autres formats de diagrammes qui font la richesse d’XMind.

L’ajout rendu possible d’images, de pièces jointes, de notes et de liens rend l’expérience de création très proche de celle obtenue sous Windows ou Mac. Le passage sous iOS est ainsi un pari réussi par les développeurs d’XMind.

Lien: XMind pour iOS dans l’App Store