Découvrez les 25 certifiés Visual Mapping en 2015

facilitateurs visual mapping oct.2015

Après l’atelier de certification du 7 octobre, nous avons la fierté de compter sur 25 certifiés Visual Mapping en cette première année de certification, la liste complète des professionnels est consultable ici.

Coachs, Formateurs, Enseignants, Entrepreneurs, Consultants et Ingénieurs figurent parmi les professions les plus représentées.

La prochaine session de certification aura lieu à Paris le 27 janvier 2016.

Connaissez-vous le « mindmap recording »?

mindmap recording Halevy 2015 800

Lorsqu’un intervenant utilise des techniques graphiques pour modéliser en temps réel une conférence, un débat ou une présentation, on parle de « Scribing » ou « Graphic Recording ».

Nous proposons aujourd’hui le terme de « Mindmap Recording » lorsque l’intervenant ou « facilitateur » utilise la carte mentale comme technique de synthèse devant un public.

Sur la gauche, voici une photo prise en septembre dernier à Toulouse lorsque j’ai cartographié les deux séances pleinières de l’Université du Conseil, organisée par Cerfrance Midi Pyrénées.

Cerfrance est le 1er réseau associatif de conseil et d’expertise comptable en France regroupant près de 12 000 collaborateurs. En Midi Pyrénées, il compte plus de 800 collaborateurs. Au cours de cette Université du Conseil Cerfrance, plusieurs ateliers ont été organisés autour du thème «L’intelligence collective au service d’un conseil innovant».

La séance de clôture invitait le physicien, philosophe et prospectiviste Marc Halévy à parler de l’économie des intelligences. Ce fût une conférence passionnante. Ci-dessous, nous pouvons voir une photo de la carte dessinée en temps réel sur un support de grande taille. À l’issue de ces journées, les participants reçoivent une copie des cartes de synthèse.

Marc Halevy plénière Cerfrance_1

Carte conceptuelle: la découverte de Geneviève Von Petzinger

Carte Conceptuelle Genevieve Von Pretzinger

Voici une nouvelle carte conceptuelle réalisée avec l’outil gratuit CmapTools. Elle porte sur la fascinante découverte de l’anthropologue canadienne Geneviève Von Pretzinger: 26 signes graphiques ont été identifiés dans des grottes préhistoriques de tous les continents et datent de plus de 35 000 ans.

Pour en savoir plus lisez l’article suivant: Fascinant: 26 signes graphiques venus du fond des âges.

Le Visual Mapping en formation – partage d’expériences

 

sk_1

Faciliter la communication, les échanges, la compréhension, le travail et la dynamique de groupes, et ce notamment en situations d’apprentissage et de formation.

 

 

 

 

Sketch19595659

 

  • Formatrice dans le domaine de l’ingénierie pédagogique et de formation auprès de publics majoritairement pluriculturels, le visuel a toujours eu une place importante dans mes formations. J’utilisais par exemple depuis très longtemps les cartes mentales et les pictos. Les ateliers proposés par Philippe m’ont permis d’approfondir mes réflexions et d’enrichir ma mallette pédagogique, sans compter les belles rencontres et les incroyables échanges tout au long de ces journées, et même après!

 

 

  • Une formation originale pour des formateurs, coachs et acteurs de l’insertion professionnelle m’a été demandée : « Mener un atelier d’écriture créative autour des techniques de recherche d’emploi ». Et les outils visuels ont permis, entre autres, de répondre à cette sollicitation.

sk_4

Pour faire simple, l’idée était de travailler les éléments constitutifs d’un Curriculum Vitae, d’une lettre de motivation et/ou d’un entretien d’embauche de manière créative. Concevoir ces documents ou préparer un entretien ne sont évidents pour personne et ils en rebutent surtout plus d’un.

 

 

 

 

Lors de la formation, utiliser une sketchnote (ou en français croquinote) a été un moyen de présenter différemment certaines notions et de montrer l’intérêt de visualiser autrement les informations… tout de suite cela attire l’œil… et cela capte l’attention des participants!

????

En échangeant avec le groupe, une idée d’articulation d’activités pour la mise en place d’un atelier s’est dégagée :

  1. Réalisation d’une carte mentale reprenant les éléments d’un Curriculum Vitae (sans forcément le présenter comme tel, cela dédramatise la préparation et la conception d’un CV).sk_3
  2. Elaboration d’un « Message Map » pour chaque emploi, stage, organisme, domaine d’expertise ou autres (à adapter en fonction de chaque profil). Chaque « Message Map » sera donc centré sur une de ces « thématiques » et il permettra d’indiquer à chaque fois les 3 savoir-faire/caractéristiques/compétences/savoir-être principaux de celle-ci ; ils seront ensuite détaillés en trois sous-éléments.
  3. Une fois compilé l’ensemble des représentations visuelles des expériences, on pourra faire réaliser un « Message Map » où il sera par exemple indiqué : « Aujourd’hui, mes principaux savoir-faire/savoir-être/etc. sont… ». L’intérêt sera alors de sélectionner trois éléments qui semblent les plus importants à l’heure actuelle. Il est pertinent et valorisant d’une certaine manière de montrer que l’on évolue, et cela peut également être motivant et constructif.Si un entretien se présente, la compilation de ces outils visuels peut être relue facilement, et surtout le dernier « Message Map » pourra être repris et pourra par exemple montrer une évolution.

????

 

  • Le Visual Mapping permet d’organiser différemment les informations, d’avoir un autre regard sur soi dans le cas qui est présenté ici et cela rassure, valorise. On travaille des éléments de manière originale, ludique, déconnectée au premier abord d’un contexte stressant lié à la recherche d’emploi ou tout simplement lié au fait de parler de soi, alors que finalement on fait émerger et on visualise concrètement toute la matière qui pourra servir à préparer ses outils de recherche d’emploi. Il ne s’agit bien sûr que d’une proposition. Un travail complémentaire à l’oral ou à l’écrit pourrait être proposé en fonction de son groupe, des besoins, etc. Et il pourrait bien évidemment être enrichi d’autres outils visuels!

 

Utiliser des couleurs, des images, des pictogrammes, mener des activités dynamiques où l’on bouge, où l’on se déplace dans la salle permettent petit à petit à chacun de se sentir plus à l’aise, de se libérer et de prendre confiance. Cela motive, on a un autre rapport avec le contenu de la formation.

  • Un grand merci Philippe pour ce blog, ses partages et pour nous permettre d’échanger et de mutualiser!

????

Les outils visuels de l’apprentissage

Outils visuels et apprentissage

Quels outils visuels choisir pour favoriser l’apprentissage? C’est à cette question que répond de manière synthétique la très intéressante carte mentale ci-dessus. Pour chaque outil, son utilisation pratique et ses avantages sont proposés. Cliquer sur la carte pour l’agrandir.

Son auteur, Renaud Keymeulen l’a réalisée après avoir participé aux ateliers de Visual Mapping de juin 2015.

Chercheur en pédagogies nouvelles et méthodologue, il a mis en pratique des activités d’apprentissage différentes basées sur les intelligences multiples et la coopération dans ses classes. Il coopère aujourd’hui à la création d’une école basée sur les intelligences multiples et l’apprentissage coopératif.

Renaud Keymeulen est l’auteur de l’ouvrage pédagogique de référence « Vaincre ses difficultés scolaires grâce aux intelligences multiples« .

Les prochains ateliers de Visual Mapping auront lieu à Paris les 5 et 6 octobre prochains. Cliquez-ici pour plus de renseignements.

Carte conceptuelle du Storytelling Visuel

 

Storytelling Visuel 1.2

C’est dans l’air, on parle aujourd’hui de plus en plus du Storytelling Visuel, la rencontre entre la pensée visuelle et la narration. Est-ce bien nouveau? Quels sont ses principaux usages? Voici une carte conceptuelle qui explore le sujet.

Nous ne parlons pas ici de vidéo et de cinéma mais de méthodes dites de « Visual Thinking » avec des supports comme les affiches, les infographies, les montages photos, les présentations, les illustrations d’articles et de messages sur les médias sociaux.   Cette carte est une première tentative (version 1.1), il est fort possible que de nouvelles versions voient le jour.

Pour la réaliser, j’ai utilisé, en amont, l’outil CMaptools pour iPad.Il s’agissait de noter les concepts et de commencer à les organiser.  Puis dans un deuxième temps, j’ai exporté la carte (via email) vers CMaptools pour Windows (gratuit) afin de travailler l’aspect visuel.

 

 

 

Découvrez Coggle, un outil gratuit de Mind Mapping

Coggle

Dans ce billet, nous allons découvrir Coggle, un outil en ligne gratuit, ludique et collaboratif qui permet de créer des cartes mentales rapidement.

Voici un logiciel en ligne simple, intuitif qui avait fait son apparition dans le monde des logiciels de mind mapping cela fait à peine deux ans. Coggle parvient aujourd’hui à un degré de maturité avec des fonctionnalités nouvelles comme la possibilité d’ajouter des images, des liens cliquables ou de rendre la carte publique avec une adresse internet propre.

Ce qui nous permettra de partager facilement nos idées. La carte en haut de ce billet est par exemple accessible publiquement ici.

coggle

J’aime le rendu visuel des cartes et la possibilité d’inviter plusieurs auteurs pour co-créer une carte. Soyons clairs, cet outil ne va pas remplacer des solutions de mind mapping en ligne professionnelles comme MindMeister ou Mindomo, car il ne permet pas de gérer un grand volume d’informations ou des tâches.  En revanche, il constitue une alternative au logiciel de mind mapping en ligne français Framindmap.

L’export au format texte est encore très rudimentaire. Pour moi, Coggle est vraiment très utile pour réaliser rapidement une carte de synthèse après une réunion, un brainstorming ou encore pour illustrer un document. Sa facilité d’utilisation et son accès facile à travers un navigateur internet en font aussi un outil pédagogique de choix. Il permet à des étudiants de réaliser des mindmaps collaboratives et visuellement abouties. Voici à titre d’exemple, ci-dessous une carte réalisée par un étudiant sur les lasers.

lasers

Je vous recommande donc de tester Coggle, vous risquez d’être agréablement surpris et d’entrevoir plusieurs usages pour vous et pour votre entourage.

La montée en puissance du Storytelling Visuel

sketcnote billet Storytelling Visuel

Dans les milieux de la communication, de l’éducation, du marketing et du management, nous assistons à un intérêt de plus en plus marqué pour le « visual storytelling » ou storytelling visuel.  Mais de quoi s’agit-il et pourquoi est-ce si important aujourd’hui? C’est ce que nous allons aborder ici.

Le storytelling visuel désigne l’utilisation d’images, de photos, d’infographies, d’illustrations, de notes graphiques, de présentations dans une logique de récit. Ces contenus visuels doivent pouvoir être racontés comme une histoire, c’est à dire qu’ils doivent permettre une succession logique de faits, de chiffres, d’évènements. Un véritable parcours visuel doit être possible dans le contenu à dominante graphique. Le résultat peut être statique ou exporté sous forme de courtes vidéos.

Pour que le récit soit le plus captivant possible, il devra comporter des archétypes narratifs: situation initiale, épreuves, dénouement, héros, ennemis, ruse,  etc….

Un storytelling visuel réussi doit fournir un contexte facilement identifiable et, proposer des éléments visuels articulés logiquement entre eux.

Le storytelling raconté par l’image remonte à la préhistoire. Les peintures rupestres de la grotte Chauvet datent de près de 35 000 ans.

800px-Odo_bayeux_tapestry

La tapisserie de Bayeux, par exemple, constitue un chef d’oeuvre de storytelling visuel. Cette fabuleuse broderie, qui a presque mille ans, mesure 70 mètres de long et raconte la conquête de l’Angleterre par le duc de Normandie, Guillaume le Conquérant.

Pourquoi est-ce si important aujourd’hui?

La poussée du digital, l’explosion de l’information favorisent une communication basée sur  moins de mots, plus d’images, des vues synthétiques pour résumer l’information.

En témoigne le succès des infographies, du mind mapping, ou encore des réseaux sociaux à caractère visuel (Instagram, Pinterest…). En même temps, il y a une crise de l’attention, les personnes se détournent rapidement des contenus lorsque leur consultation dépasse quelques minutes. C’est là que la dimension narrative va jouer un rôle pour captiver, obtenir l’attention et mieux faire passer le message.

Les avantages du Storytelling visuel 

En combinant le visuel et le narratif, le storytelling visuel contribue à transmettre de façon brève, impactante et mémorable un message. Il est à la fois intemporel et lié aux nouvelles formes de communication de la culture numérique.

Pour un manager, il améliorera ses présentations et réunions avec plus de briéveté et d’impact. Pour un enseignant, il servira à capter l’attention de ses élèves et à favoriser une mémorisation à long terme des cours. En stratégie de marketing, il augmentera l’intérêt des consommateurs pour un produit.

Quelques exemples
benz1-1024x724

L’illustration ci-dessus fait partie d’une succession de visuels diffusés par Mercedes Benz sur la dualité, voire le conflit,  de perception entre l’hémisphère droit et le gauche du cerveau. Source: business2community
Vous trouverez aussi ici un bel exemple de Storytelling visuel utilisé par la marque Levi Strauss.
Dans l’exemple ci-dessous, il s’agit de l’aperçu d’une infographie qui parle de l’écosystème des startups. Les créateurs ont mis en scène des animaux emblématiques des fonds marins pour expliquer comment les principaux acteurs du monde startup intéragissent entre eux.Le contexte est clair, les métaphores facilement compréhensibles, on retrouve des archétypes narratifs et un enchaînement d’éléments visuels permettant un récit.

startup visual

Pour aller plus loin

Se former:

En participant aux ateliers de visual mapping qui connectent le langage visuel avec le récit et la structure narrative à travers plusieurs techniques: la prise de note graphique, le mind mapping, les présentations et le storyboard.

Lectures: deux ouvrages recommandés

Réussissez votre communication – Storytelling et cas pratiques pour des présentations PowerPoint percutantes, de Christophie Bouillard. Un ouvrage très pratique avec de nombreuses astuces très utiles pour utiliser le storytelling visuel avec Powerpoint.

Vibrations: Transformez vos présentations en histoires visuelles pour captiver et conquérir votre auditoire, de Nancy Duarte. Un guide pour structurer ses idées phares, construire un message cohérent, persuasif et rendre nos contenus captivants grâce à l’art du Storytelling visuel.
Quelques logiciels et apps:- Sway, de Microsoft est une solution encore méconnue, gratuite et de qualité, orientée vers le storytelling visuel. Minimaliste, efficace et élégante.
Prezi qui a révolutionné les présentations avec son concept de trajet visuel en mouvement,  demeure une référence parmi les outils  de storytelling visuel
Canva, nous permet de créer toutes sortes d’histoires visuelles avec un design très soigné: infographies, montages photos, présentations… Existe aussi sous iPad.
Adobe Voice, nous en avons parlé ici dans un billet consacré, est une application pour iPad excellente pour créer des histoires visuelles.
MindMeister, une application en ligne de mind mapping, propose de créer un itinéraire visuel en mouvement à partir de la carte (mode présentation). Disponible aussi pour tablette.
Powerpoint, bien utilisée, est une solution tout à fait adaptée pour le storytelling visuel
Microsoft Photo Récit, est un outil gratuit qui permet de transformer une série de photos, d’images en un récit visuel conté avec sa propre voix, d’ajouter une musique de fond et des effets de transition entre les images. Le tout peut être exporté sous forme de vidéo.

Vidéo: un témoignage sur les ateliers de Visual Mapping

Les derniers ateliers de Visual Mapping ont eu lieu en avril dernier. Philippe Joannis, Directeur des Editions «  En avance », entrepreneur digital  et ancien responsable de l’éducation chez Apple partage ses impressions après avoir participé aux ateliers.

 

 

Le visual mapping, complément indispensable aux méthodes participatives

gamestorming postit

Tout pédagogue souhaitant travailler avant tout sur le partage et l’émergence des connaissances connait les vertus des méthodes participatives. Cependant, il faut bien avouer que cette démarche demande souvent beaucoup d’énergie et d’inventivité pour réussir à faire produire puis synthétiser un contenu efficace à un groupe, en quelques heures. C’est là que le visual mapping rentre en jeu…

Les 5 raisons principales pour intégrer le visual mapping dans vos animations :

1) C’est beaucoup plus fun !

2) Les méthodes participatives invitent au « lacher prise » pas toujours confortable pour les participants : Le visual mapping, en leur proposant d’explorer des ressources inédites, les amène naturellement à sortir de leur zone de confort

3) Une image vaut 100 mots : le travail de synthèse s’en trouve considérablement simplifié.

4) Le plaisir et la fierté du résultat obtenu en groupe se double d’une satisfaction personnelle devant la qualité graphique du résultat obtenu

5) Beaucoup se pensent peu voir pas créatifs. La démarche de la pensée latérale les amène naturellement à utiliser des ressources insoupçonnées de créativité !

J’ai eu l’occasion de tester plusieurs fois la puissance de la combinaison méthodes participatives/visual mapping. Voici un exemple dont l’ossature peut être réutilisée dans d’autres domaines :

Dans une grande entreprise, un service opérationnel mute son activité. L’ensemble des collaborateurs et managers va devoir acquérir de nouvelles compétences et changer complètement de mission en 6 mois. Lors du kick off de lancement, avec l’ensemble des 15 managers, nous réalisons le programme suivant :

Démarrage = présentations appuyées sur le jeu « storycubes », version digitale.

Première activité : travail sur la carte d’empathie avec comme questionnement : « que voulez-vous que vos collaborateurs pensent, entendent…. Dans 6 mois » ? Nous synthétisons tous ensemble les expressions recueillies et dégageons 6 grandes rubriques.

Deuxième activité : Pour chaque rubrique, tous les participants sont invités à réaliser sur notes adhésives 4 à 5 pictogramme représentatifs.

Troisième activité : Les pictogrammes sont commentés et permettent un débat sur le chemin à parcourir pour accompagner l’équipe pendant 6 mois.

Quatrième activité : Réalisation en grand groupe d’un gameplan prenant en compte tout ce qui vient d’être dit.

Conclusion : Création de 4 actions concrètes à mettre en place dès le lendemain, correspondant à la première étape du Game Plan.

Ainsi, en quelques heures, l’équipe de managers repart motivée, rassurée, avec un plan d’action précis et des étapes clairement identifiées.

A vous d’imaginer d’autres combinaisons efficaces, pour partager avec votre public des outil de travail ludiques et efficaces !

N.B: Les storycubes, la carte d’empathie et le Game Plan sont des techniques faisant partie des outils du Visual Mapping.