Étiquette : apprentissage

Au revoir Tony Buzan

Tony Buzan, créateur et évangélisateur du Mind Mapping, au niveau international, nous a quitté le 13 avril dernier à l’âge de 76 ans. C’est une très grande perte pour la pensée visuelle, l’éducation et l’innovation. Tony laissera une empreinte indélébile sur d’innombrables personnes qui ont bénéficié de ses apports.

Je fais partie de ces personnes, le Mind Mapping a été pour moi la porte d’entrée dans les outils et méthodes de pensée visuelle.

Tony Buzan disait que la carte mentale était le “couteau suisse de la pensée”. C’est peut-être exagéré mais, pour ma part, je pense que la carte mentale est un outil essentiel, central pour tous ceux qui veulent utiliser la pensée visuelle. Il ouvre la voie vers une pensée associative et non-linéaire, propice à l’innovation.

Tony a bataillé pour diffuser le Mind Mapping aux quatre coins de la planète et il a réussi: des millions de gens, autant dans les institutions éducatives que dans les entreprises, utilisent aujourd’hui la carte mentale au quotidien.

De nombreux logiciels de Mind Mapping ont vu le jour et ont contribué à créer des dizaines d’entreprises spécialisées, comme iMindMap, Mindjet, XMind; MindMeister, Mindomo, SimpleMind, etc., . Des milliers de formateurs, de par le monde, délivrent aujourd’hui des cours de Mind Mapping.

Tony Buzan a, au-delà du Mind Mapping écrit et organisé des évènements sur la mémoire, l’intelligence, la créativité et la lecture rapide. Il a publié plus de 150 livres, traduits dans plus de 30 langues. C’est énorme, c’est admirable.

Merci Tony.

Le Visual Mapping en formation – partage d’expériences

 

sk_1

Faciliter la communication, les échanges, la compréhension, le travail et la dynamique de groupes, et ce notamment en situations d’apprentissage et de formation.

 

 

 

 

Sketch19595659

 

  • Formatrice dans le domaine de l’ingénierie pédagogique et de formation auprès de publics majoritairement pluriculturels, le visuel a toujours eu une place importante dans mes formations. J’utilisais par exemple depuis très longtemps les cartes mentales et les pictos. Les ateliers proposés par Philippe m’ont permis d’approfondir mes réflexions et d’enrichir ma mallette pédagogique, sans compter les belles rencontres et les incroyables échanges tout au long de ces journées, et même après!

 

 

  • Une formation originale pour des formateurs, coachs et acteurs de l’insertion professionnelle m’a été demandée : “Mener un atelier d’écriture créative autour des techniques de recherche d’emploi”. Et les outils visuels ont permis, entre autres, de répondre à cette sollicitation.

sk_4

Pour faire simple, l’idée était de travailler les éléments constitutifs d’un Curriculum Vitae, d’une lettre de motivation et/ou d’un entretien d’embauche de manière créative. Concevoir ces documents ou préparer un entretien ne sont évidents pour personne et ils en rebutent surtout plus d’un.

 

 

 

 

Lors de la formation, utiliser une sketchnote (ou en français croquinote) a été un moyen de présenter différemment certaines notions et de montrer l’intérêt de visualiser autrement les informations… tout de suite cela attire l’œil… et cela capte l’attention des participants!

????

En échangeant avec le groupe, une idée d’articulation d’activités pour la mise en place d’un atelier s’est dégagée :

  1. Réalisation d’une carte mentale reprenant les éléments d’un Curriculum Vitae (sans forcément le présenter comme tel, cela dédramatise la préparation et la conception d’un CV).sk_3
  2. Elaboration d’un “Message Map” pour chaque emploi, stage, organisme, domaine d’expertise ou autres (à adapter en fonction de chaque profil). Chaque “Message Map” sera donc centré sur une de ces “thématiques” et il permettra d’indiquer à chaque fois les 3 savoir-faire/caractéristiques/compétences/savoir-être principaux de celle-ci ; ils seront ensuite détaillés en trois sous-éléments.
  3. Une fois compilé l’ensemble des représentations visuelles des expériences, on pourra faire réaliser un “Message Map” où il sera par exemple indiqué : “Aujourd’hui, mes principaux savoir-faire/savoir-être/etc. sont…”. L’intérêt sera alors de sélectionner trois éléments qui semblent les plus importants à l’heure actuelle. Il est pertinent et valorisant d’une certaine manière de montrer que l’on évolue, et cela peut également être motivant et constructif.Si un entretien se présente, la compilation de ces outils visuels peut être relue facilement, et surtout le dernier “Message Map” pourra être repris et pourra par exemple montrer une évolution.

????

 

  • Le Visual Mapping permet d’organiser différemment les informations, d’avoir un autre regard sur soi dans le cas qui est présenté ici et cela rassure, valorise. On travaille des éléments de manière originale, ludique, déconnectée au premier abord d’un contexte stressant lié à la recherche d’emploi ou tout simplement lié au fait de parler de soi, alors que finalement on fait émerger et on visualise concrètement toute la matière qui pourra servir à préparer ses outils de recherche d’emploi. Il ne s’agit bien sûr que d’une proposition. Un travail complémentaire à l’oral ou à l’écrit pourrait être proposé en fonction de son groupe, des besoins, etc. Et il pourrait bien évidemment être enrichi d’autres outils visuels!

 

Utiliser des couleurs, des images, des pictogrammes, mener des activités dynamiques où l’on bouge, où l’on se déplace dans la salle permettent petit à petit à chacun de se sentir plus à l’aise, de se libérer et de prendre confiance. Cela motive, on a un autre rapport avec le contenu de la formation.

  • Un grand merci Philippe pour ce blog, ses partages et pour nous permettre d’échanger et de mutualiser!

????